The Full Moon

Teen Wolf RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claudia Stilinski

avatar

WHO I AM∞ Messages : 23
∞ Date d'inscription : 12/07/2014
∞ In my head :

Like Mother, Like Son

AND MORE

MessageSujet: Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)   Dim 21 Sep - 14:32

We could be heroes just for one day
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Claudia a toujours su que son fils était de loin sa plus grande réussite. Et elle a raison, elle le sait d'ailleurs. Alors qu'il parait faible aux yeux des autres, elle seule est toujours arrivée à voir sa vraie force. Ses multiples talents. Pour ça, il avait beaucoup pris de son père. Après sa mort, Claudia a vu son mari sombrer un peu plus chaque jours et c'était Stiles qui l'aidait à garder la tête hors de l'eau. Les rôles avaient été inversés pendant un temps et c'est dans le fond ce qui l'a le plus fait souffrir: Être spectatrice de la déchéance de sa famille...Par sa seule faute, qui plus est. Et finalement, tout a fini par aller mieux, son mari s'était jeté à pieds joints dans son travail et Stiles...Eh bien il était resté lui-même. Il souriait et s'épanouissait sans elle, ce qui réconfortait vraiment Claudia. Malgré les cauchemars, les insomnies, les pleurs et les crises d'angoisses, il a fini par aller mieux. Et c'était tout ce qui comptait. Mais aujourd'hui tout va changer, parce que la voilà de retour: Certes morte, mais plus vivante que jamais d'un autre côté.

Pour la première fois depuis longtemps, elle foule le sol de son ancienne maison. Elle sent le froid du parquet sous ses pieds, fait grinces les marches des escaliers, peut toucher les murs rugueux et tourner les poignées des portes. Elle sent chaque courants d'air sur sa peau et peut faire du bruit, toucher...vivre. Elle n'est pas envie, elle le sait mais ce changement lui fait tout de même le plus grand bien. Ensuite, Claudia passe devant la chambre parentale, qu'elle utilisait avec son mari: Celle ci est totalement vide, et le lit n'est pas défait, signe qu'il n'y a pas âme qui vive dans cette pièce. En tant que Shériff, il doit encore faire des heures supplémentaires et, en avisant sur une horloge suspendue au mur, l'heure déjà bien avancée -quatre heures du matin-, Claudia ne peut s'empêcher de se demander si il va même prendre la peine de rentrer. Elle soupire et referme la porte derrière elle avant de rejoindre la chambre de son fils. Celle ci est plongée dans le noir, mais elle entend d'ici la respiration de Stiles. Claudia s'avance alors prudemment et le voit, allongé de tout son long, endormi avec son ordinateur portable sur le ventre. Près de lui se tient une jeune femme, elle aussi apparemment dans les bras de Morphée.

Les larmes lui montent aux yeux et Claudia n'a qu'une envie, prendre son fils dans ses bras pour le serrer aussi fort qu'elle peut: Pourtant elle s'interdit formellement de le réveiller. Pas alors qu'il a trop besoin de repos. Pas alors qu'il a passé des nuits blanches ou des heures entières à faire des cauchemars horribles lorsqu'il était dans la peau du Nogitsune. Alors elle se contente de se pencher et de déposer un simple baiser sur son front tout en passant une main dans ses cheveux bien plus longs que lorsqu'elle l'a quitté. Puis elle attrape l'ordinateur qu'elle ferme doucement avant de se redresser. Ensuite, Claudia regarde encore un peu le couple en train de dormir, apparemment à des années lumière de se douter de sa présence et elle tourne les talons. Une fois hors de la chambre, elle s'appuie contre la porte et pose une main sur sa bouche, laissant quelques larmes s'échapper. Stiles, son fils, a énormément grandi: Il est devenu un homme et bien qu'elle ai pu assister à tout ça, ça n'a rien de comparable avec l'expérience qu'elle aurait eu d'être maman en étant en vie. Et elle se sent effrayée de le retrouver, parce qu'elle sait pertinemment que ce ne sera pas éternel, qu'un jour ou l'autre, elle devra retourner d'où elle vient. Et c'est sans doute le plus douloureux.

Alors elle redescend tout en séchant ses larmes. Elle passe devant les photos de famille encore accrochées au mur: Son mariage, la naissance de Stiles, son premier jour à l'école, sa première dent tombée, son dixième anniversaire...Tout ça, elle l'a vécu avec lui. Par contre, les derniers clichés lui sont étrangers: Stiles entrant dans l'équipe de Lacrosse, Stiles au bal de fin d'année avec une jeune rousse très jolie. Et sur presque toutes les photos, il y a Scott. Scott, qui lui manque également beaucoup, tout simplement parce que Claudia le considère comme son deuxième fils. Et finalement, elle arrive dans la cuisine. Là, elle ressent comme une immense vague de nostalgie, lourde et douloureuse. C'est là qu'elle faisait le petit déjeuner tous les matins et c'est la qu'elle s'amusait à faire toutes sortes de pâtisseries. Alors dans un geste presque automatique, Claudia ouvre la porte du frigo et ne trouve presque que de la nourriture déjà faite, apparemment commandée ou encore des surgelés. Elle lève les yeux au ciel et soupire: Effectivement, il était temps qu'elle débarque! Heureusement, elle trouve tout de même de quoi faire des pancakes et quelques morceaux de bacon. Pourquoi pas, après tout?

Puis après, alors que les heures passent, Claudia se met au travail et prépare une belle table avec un petit déjeuner énorme, ainsi que de quoi manger pendant une semaine (au cas où). Et finalement, le soleil finit par se lever...



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar

WHO I AM∞ Messages : 307
∞ Date d'inscription : 10/05/2014
∞ In my head :
AND MORE

MessageSujet: Re: Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)   Lun 22 Sep - 22:31

Stiles se sentait terriblement fatigué depuis ces derniers jours, entre les devoirs à l’école qu’il devait rattraper, puis les cauchemars qui ne se lassaient pas de venir l’embêter, il en était venu à dormir très peu. Mais ce soir était différent, il était avec Malia et tous les deux travaillaient sur leur devoir, une chose normale pour deux adolescents, et il ne s’était du tout senti partir. Le sommeil l’avait gagné, tout comme Malia à ses côtés. Pour une fois il avait eu un sommeil tout à fait serein, comme si les derniers évènements de ces dernières semaines étaient bien loin derrière lui. La présence de Malia l’apaisait beaucoup, heureusement qu’elle était là, à ses côtés, grâce à elle il pouvait rêver tranquillement.

Ainsi donc passa la nuit, Stiles se sentait beaucoup mieux reposé maintenant et en ouvrant les yeux, il eut l’impression que quelque chose avait changé. L’ordinateur n’était plus sur lui, il pensait que Malia avait dû se réveiller dans la nuit et l’en avait débarrassé. Elle dormait toujours à côté de lui et il la contempla quelques instants. Elle était magnifique quand elle dormait, elle ressemblait à un ange tombé du ciel, ce qui lui arracha un sourire amoureux. Il finit par se lever doucement, évitant ainsi de la réveiller puis alla descendre en bas. Aujourd’hui c’était le week end, et Stiles pouvait ainsi prendre son temps pour préparer un petit déjeuner pour sa chérie. Il descendit doucement, à demi endormi avant de s’arrêter net. Une bonne odeur venait d’arriver à lui et ça lui rappela instantanément les matins ou sa mère lui préparait son petit déjeuné. Ce pourrait-il que son père soit rentré cette nuit et soit déjà debout ? Impossible… il n’aurait jamais pu faire ce genre de festin un si bon matin.

Gagné par la curiosité, Stiles commença à aller en direction de la bonne odeur, il y vit une table dressé, avec tout plein de bonne chose à manger dessus. Des pancakes, du bacon, du jus d’orange, un vrai petit déjeuné. Mais qui pouvait être l’auteur de tout ceci ? Il s’engouffra dans la cuisine ou il entendait des bruits et tomba nez à nez avec une femme. Il crut rêver d’un seul coup. Etait-ce bien sa mère qu’il avait devant lui ? Il n’en croyait pas ses yeux, tout en restant sur le pas de la porte de la cuisine. Elle était toujours aussi belle, aussi rayonnante, ce qui changeait de ses derniers instant où il l’avait vu à l’hôpital. Les larmes lui sont tout de suite monté aux yeux, repenser à tout ça, à elle sur son lit de mort, tout ça paraissait tellement loin mais toujours aussi douloureux… et pourtant, elle était là, en face de lui, en train de préparer le petit déjeuné, comme si elle n’était jamais parti, comme si elle n’avait jamais été malade.

« Maman ? »

Ce mot aurait dû être facile à prononcer, mais il avait eu l’impression de s’être presque étranglé à cause des larmes qu’il tentait de retenir. Il ne la quittait pas du regard tellement il avait peur de la voir disparaitre. Il n’avait pas paniqué un instant en voyant Allison venir le voir, même si le fait de voir un fantôme chez lui avait été un peu perturbant, là ça faisait carrément flippé. Il ne comprenait vraiment rien à la situation à ce moment-là, même s’il s’était posé énormément de question après le départ de son amie l’autre jour. Et là, il n’arrivait même pas à mettre ses idées en place tellement la surprise était trop grande.

« C’est vraiment toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudia Stilinski

avatar

WHO I AM∞ Messages : 23
∞ Date d'inscription : 12/07/2014
∞ In my head :

Like Mother, Like Son

AND MORE

MessageSujet: Re: Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)   Jeu 2 Oct - 16:07

We could be heroes just for one day
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Claudia est perdue dans ses pensée. Le petit déjeuner est prêt depuis maintenant quelques minutes et l'odeur de café embaume la pièce, se diffuse peut-être même dans toute la maison. Elle soupire, se surprenant à fixer l'extérieur, postée près de la fenêtre de la cuisine. Tranquille, elle regarde les nuages et le soleil qui vient de commencer son ascension. Et là, alors qu'elle est perdue dans ses pensées, elle entend cette voix. Celle de Stiles. Elle n'a rien à voir avec celle que Claudia avait entendu lorsqu'elle était encore en vie. Il a mué, grandi. Mûri. Comme au ralentis, elle se retourne et croise le regard de Stiles. Elle voit les yeux marron de son fils débordants de larmes et sent qu'elle va sûrement craquer elle aussi. Son coeur se met à battre vite et fort alors qu'elle contourne la table doucement. Ses mains se mettent à trembler, ainsi que ses lèvres et elle inspire profondément. Puis elle sourit avant d'hocher simplement la tête avant de lever lentement les bras. Claudia pose prudemment ses mains sur les joues de Stiles. Elles sont chaudes et elles recueille du bout des doigts les quelques  larmes qui viennent y couler. "...Tu m'as tellement manqué, mon chéri." Claudia passe ensuite une de ses mains dans les cheveux  de son fils avant de la glisser sur la nuque de celui-ci. Puis elle l'attire dans une étreinte douce et forte à la fois, purement maternelle. Une larme roule sur la joue de Claudia alors qu'elle le serre si fort qu'elle en a presque le souffle coupé. Contre elle, elle le sent trembler et sourit avant de se reculer. Tous les deux ont les yeux rouges, semblent à la fois tristes mais également terriblement heureux.
"Tu es si grand, maintenant.", murmure-t-elle avant de caresser une nouvelle fois la joue de Stiles. "Dire que tu m'arrivais encore qu'aux épaules lorsque je suis...lorsque je suis partie." Elle le fixe, ne pouvait pas arrêter de l'admirer, comme si elle allait à nouveau partir dans les dix secondes. Puis, après quelques instants Claudia se reprend et le lâche. Elle montre ensuite la table remplie de nourriture d'un geste de la main avant de dire: "Petit déjeuner? Je crois que ce sera mieux pour nous de discuter le ventre plein, non? Et je suppose que ce n'est pas avec ton père que tu as pu avoir tes trois repas par jours!"



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar

WHO I AM∞ Messages : 307
∞ Date d'inscription : 10/05/2014
∞ In my head :
AND MORE

MessageSujet: Re: Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)   Dim 19 Oct - 21:19

Stiles reste immobile, regardant cette femme devant lui… il n’en revient toujours pas de la voir ici, en ces lieux, alors qu’elle est censé être décédé, enterré sous terre. Il ne comprend pas, comment tout ce qu’il avait toujours voulu puisse devenir réalité ? Il n’avait aucune réponse logique concernant ce… miracle ? Oui pour lui c’était un miracle, Allison était revenu, et maintenant sa mère aussi, ce qui était un vrai miracle ! Il avait toujours rêvé de revoir sa mère et profiter d’elle, revivre de bons moments en sa présence. Et maintenant son vœu était exaucé, même s’il avait peur que ça ne dure pas. L’émotion était tellement forte qu’il n’avait pas pu s’empêcher de laisser les larmes couler, il avait toujours essayé d’être fort, malgré tout ce qui arrivait dans vie de petit humain, mais le fait de voir sa mère lui faisait baisser les barrières qu’il s’était forgé. Il n’arrivait plus à se retenir et se laissait aller. Sa mère s’était approcher et avait posé ses mains sur ses joues, il ne bougeait pas d’un millimètre, regardant Claudia dans les yeux alors qu’il continuait de profiter pleinement de son contact. Elle n’était pas une hallucination, elle était réellement là, devant lui. Il finit dans ses bras et la serre fortement contre lui, elle lui avait tellement manqué, il n’en croyait toujours pas et pourtant tout était réelle, elle était là et lui la tenait dans ses bras… il fallait que son père voit ça ! Est-ce qu’il était au courant ? L’avait-il déjà vu ? A en douter par le lit vide qu’il avait laissé, et son absence ici même, Stiles en jugeait qu’il n’en savait encore rien.

Il s’éloigne doucement de sa mère et souris doucement en l’écoutant, c’est vrai qu’il était vraiment petit quand elle était… malade. Une époque horrible qu’il avait dû traverser seul, son père étant coincé au travail, il n’avait pas été là quand Claudia avait fini par mourir à l’hôpital. Stiles était jeune et les mois qui avait suivi avait vraiment été dur pour lui, son père n’avait pas été aussi présent qu’il l’aurait souhaité et seul Scott et la mère de ce dernier avait été d’un grand réconfort. Il se souvient des plats préparés par Mélissa pour le nourrir lorsqu’il était invité à manger, des soirées passé avec Scott pour qu’il ne soit presque jamais seul, parce que oui, son père n’avait pas vraiment changé ses habitudes, et en plus, il s’était mis à boire en plus de ça. Mais sa mère avait raison en tout cas, ses trois repas par jour, il ne le devait qu’à la mère de Scott ou encore à la cantine, après il s’était débrouillé pour se faire la cuisine tout seul mais les débuts avaient été catastrophique.

« Non. Il a toujours été occupé par le boulot, il n’a pas vraiment changé. »

Il prit une chaise et alla s’assoir, admirant avec envie tout ce qu’il y avait sur la table. Tout ça devait être un rêve surement, il était encore endormi et allait bientôt se réveiller dans son lit, avec la nette impression que rien de tout ceci n’avait existait. Il se décida de prendre un jus d’orange et un toast sur la table. Il croqua dans un bout avant de regarder sa mère.

« Tu sais ce qui se passe ? Pourquoi vous… revenez ? Enfin… pas que je ne sois pas content mais c’est vrai que ça parait irréel tout ça et je suis toujours en train de me demander si je ne rêve pas, si tu es bien là devant moi ou non. Ça se trouve je suis en train de devenir complètement cinglé pour de vrai et tout ceci n’est pas réelle… S’il te plait, dis-moi que tu es vraiment réelle ! »

Même s’il était en train de prendre son petit déjeuné, les questions fusaient dans sa tête. Il était à la fois excité, content et intrigué. Dommage que Malia soit encore en train de dormir, elle l’aurait rassuré sur ce qu’il voyait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



WHO I AM
AND MORE

MessageSujet: Re: Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Claudia • we could be heroes just for one day (stiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» City of Heroes Freedom
» Coup de Coeur : Star City Heroes - [Rpg Super Héros]
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 1 : Héros et Légendes - Heroes and Legends
» Hogan's Heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Full Moon :: Les Habitations :: North :: Stiles's House-
CURRENT MOON
Third Quarter Moon
La lune est pleine à 47%
⚜⚜⚜⚜⚜⚜